Vargas Llosa et les socialistes de 1848

 

Dans le cadre du colloque Représentations littéraires et théories économiques (23-24 mai 2013, Maison des sciences économiques, Université Paris 1) Ludovic Frobert présentera une communication sur la lecture que propose aujourd’hui l’écrivain péruvien Mario Vargas Llosa des courants socialistes français du premier 19e siècle. La communication présentée à ce colloque analyse la série d’articles sur Saint-Simon, Cabet, Flora Tristan, Fourier, publiés par Vargas Llosa dans la revue Letras Libres, dans le roman El Paraiso – en la otra esquina dont Flora Tristan est l’un des deux personnages majeurs, enfin dans l’essai La Tentacion de lo imposible consacré aux Misérables de Victor Hugo. Vargas Llosa présente une lecture libertaire de ce courant fortement inspirée par l’analyse hayekienne et par la tradition de l’ordre spontané.