La table et l’établi. Manger chez les fouriéristes

Jeudi 29 mars 2012, 14h-17h

Salle Georges Chevrier, université de Bourgogne, 4 boulevard Gabriel, 21000 Dijon

 

Co-organisé par les groupes :

« Manger au travail » (Centre Georges Chevrier) et « Utopies19 » (ANR)

 

Animé par Bernard Desmars université de Lorraine, CRULH ; Jean-Claude Sosnowski Association d’études fouriéristes ; Thomas Bouchet, université de Bourgogne, CGC

 

Dans l’univers des premiers socialismes, celles et ceux qui se réclament de la pensée de Charles Fourier abordent dans leurs productions écrites mais aussi parfois dans la pratique la question de l’alimentation, qu’ils mettent fréquemment en rapport avec la question du travail. Il s’agira au cours de cette séance d’atelier d’observer de quelle manière ils imaginent les chemins d’une double émancipation ; de se pencher sur leurs relectures et leurs interprétations d’écrits de Fourier où la gastronomie tient une place centrale tandis que la question du travail est posée dans des termes radicalement nouveaux (Thomas Bouchet) ; d’entrer dans les cuisines sociétaires et de décrire certaines des expériences qu’ils mènent : boulangeries, boucheries ou restaurants sociétaires, banquets (Jean-Claude Sosnowski) ; colonies phalanstériennes à Cîteaux, Sig, Guise, etc. (Bernard Desmars) ; de mettre tout cela en relation avec une histoire plus générale des socialismes et de la coopération.